Saviez-vous que vos photos super-méga-hyper-full-4K-HD sont une source de pollution de moins en moins négligeable ?

Vous connaissez la théorie du colibri ? Chaque petit oiseau peut, s’il se joint à l’effort collectif, éteindre un incendie de forêt… (à méditer !)

Réduire le poids de ses photos ou de ses emails, limiter les échanges de documents volumineux, ce sont des actions toutes bêtes mais qui, mises bout à bout, peuvent faire une réelle différence sur la production de gaz à effet de serre.

Selon Carbon Literacy Project, un mail génère 4g de CO2. Il passe à 50g avec une pièce jointe de 1Mo… soit 500m en voiture !

Collectivement, les mails sont à eux seuls responsables de 410 millions de tonnes de CO2 par année, soit la moitié de ce que produit le transport aérien mondial !

Optimiser un site internet, c’est aussi bon pour la planète

On le sait, Google aime les sites optimisés. Tous les outils de mesure de performances vous le diront : allégez vos photos, réduisez le poids de votre site.

C’est bêtement mathématique : plus un site est gros, plus il prend de la place sur un serveur. On a donc besoin de plus de serveurs pour héberger les sites. Plus de serveurs à produire, à alimenter en électricité, à refroidir.

Ça vous parait dérisoire? Il existe actuellement plus de 1,6 milliards de sites internet dans le monde. 333 millions de noms de domaine, en croissance de 6,7% chaque année.

Pour citer un rapport de Greenpeace : si, en 2015, le cloud avait été un pays, il aurait été le 5e plus grand consommateur mondial d’énergie et l’estimation de la croissance de ses besoins énergétiques est de 300% d’ici à 2020… autant dire demain !

De façon générale, l’industrie du numérique produit à elle seule, 2% des émissions de CO2.

Des petits trucs à appliquer pour être plus net

Vous triez déjà vos déchets, vous récupérez l’eau de pluie et allez chercher votre baguette à vélo ? C’est super ! Mais avez-vous une boîte mails écolo ?

Triez vos mails, désabonnez-vous des newsletters inutiles, limitez vos documents en pièces jointes, supprimez vos adresses obsolètes. Évitez les signatures avec logo et tutti quanti en bas de page, surtout dans les échanges au kilomètre ! Autant de petits gestes indolores qui permettront de réduire votre empreinte écologique.

Pour ce qui est de votre site internet, diminuez la taille et la définition de vos photos. À quoi sert un téléchargement d’une photo de 10Mo, 300 dpi et de dimension 4500px sur 6000px si vous ne l’affichez qu’en 72dpi dans un cadre de 300px par 500 ? Cette forme fréquente de gaspillage de ressources finit par coûter cher à la planète.

Un dernier chiffre pour la route : Avez-vous le réflexe “Google it” ? Apprenez qu’une seule requête Google équivaut à une ampoule de 60W allumée pendant 17 secs…


Sources :
https://cdn.greenpeace.fr/site/uploads/2017/02/2015ClickingClean.pdf
https://www.futura-sciences.com
https://fr.wikipedia.org/wiki/Centre_de_donn%C3%A9es


Mais peut-être avez-vous quelque chose à rajouter ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.