Il s’est créé depuis l’invention du web, près de 2 milliards de sites internet dans le monde. Il est devenu l’outil incontournable de toute communication corporate d’entreprise, voire de toute stratégie marketing. Une marque, un site ! On ne se pose même pas la question : pourquoi créer un site d’entreprise !

En revanche, il y a à peine 3 ans, aux États-Unis, près d’une PME sur deux n’avait pas encore de site. Depuis, et toutes les agences de communication le confirmeront, ce nombre diminue à vitesse grand V ! Il n’est pas une semaine sans qu’un entrepreneur nous contacte pour un devis de création de site web.

 

Un site pour mon entreprise, c’est évident !

Ok… mais pourquoi faire ?

C’est très souvent la question que l’on oublie de se poser. Pourquoi investir plus de 5000 euros dans un site vitrine ? Pourquoi engager une agence web pour garder son site “tendance” et aux goûts du jour ?

Le site web pour une entreprise c’est :

  • L’épicentre de toute la stratégie de webmarketing
  • Un commercial disponible 24hrs/24 et 7jrs/7
  • Le seul support numérique dont vous serez propriétaire
  • Un investissement de plus en plus rentable

Je ne suis pas là pour juger de cette tendance mais les statistiques parlent d’elles même :

  • 57% des internautes ne recommandent pas une entreprise avec un design de site internet mal conçu.
  • 80% des clients ne s’engagent pas avec du contenu qui s’affiche mal sur leur appareil.

La stratégie webmarketing

Parlez en bien, parlez en mal, mais parlez-en ! Si on devait résumer le marketing sur internet à ses débuts, cette expression serait parfaite. Faire le buzz, être présent, c’était le but ultime de la communication web. Heureusement, ce fameux buzz s’est quelque peu dégonflé pour laisser place à une réelle valeur ajoutée, une stratégie de communication réfléchie et bien orchestrée.

Or, au coeur de cette stratégie, le site internet y joue une place prépondérante. Occulté ces derniers temps par l’attrait des réseaux sociaux, le site demeure incontournable pour toute entreprise désireuse d’assurer une présence maîtrisée sur le web.

Ces fameux réseaux sociaux : l’Eldorado des directeurs marketing. Facebook, Instagram, Twitter, Snapchat, tout y passe… Influenceurs, Community manager, les nouvelles stars, les nouvelles compétences à s’arracher. Or, sans un site solide sur lequel votre visiteur convertira, votre communication tournera à vide sans possibilité de retour sonnant et trébuchant de votre investissement.

Le site internet, donc. Inséré dans une stratégie de marketing numérique globale, il y joue le rôle de levier principal de communication ainsi que de point de convergence de votre trafic.

Lorsque l’on démarre le projet de création de site internet pour son entreprise, il faut donc se poser quelques

questions essentielles :

  • Quel est mon objectif d’entreprise ?
  • Quel est mon objectif de communication d’entreprise ?
  • Comment m’adresser à mes clients, à mes prospects ?
  • Qu’est-ce qui fait mon avantage concurrentiel ?

Ces questions-bateau sont pourtant incontournables pour ne pas rater le coche.

On a l’habitude de dire à nos clients : Ne cherchez pas à répondre à 50 objectifs. Un site Internet = un message principal et une conversion. Trop de messages tuent le message !

Une fois que votre site internet sera clair, efficace et concernera un objectif bien ciblé, il s’intégrera naturellement dans une stratégie de communication globale.

 

Un site au goût du jour

Un commercial qui ne dort jamais

Votre site est votre meilleur porte-parole. Toujours disponible pour répondre aux questions des prospects, il est infatigable, infaillible et toujours avenant… le commercial idéal !

Alors laisseriez vous votre meilleur commercial rencontrer vos clients habillé en haillons, l’air de ne pas s’être remis de sa soirée trop arrosée de la veille ?

Il me semblait aussi…

Dites vous que pour votre site vitrine, c’est pareil ! Il doit être toujours accessible, tiré à 4 épingles, séduisant… bref, vous voyez, quoi !

Or, plus un site est vieux, moins il risque de répondre à ces critères fondamentaux. C’est dur mais c’est ainsi.

Un relooking est nécessaire environ tous les 3 ans. Ainsi, il aura un aspect design actuel et surtout, il sera en mesure de s’adapter aux nouvelles règles implicites de navigation sur le web.

 

Mobile first et expérience utilisateur

On parle beaucoup du mobile first et pour cause, le mobile représente maintenant le premier device en terme du trafic internet. C’est sûrement la première réflexion à avoir quand on regarde son site. Faut-il zoomer pour avoir accès au site ou est-il organisé de façon à être facilement consultable sur divers devices ? En vérité, la question ne se pose même pas ! Si votre site n’est pas responsive, n’allez pas plus loin, il vous faudra procéder à une refonte de site en urgence.

Les animations utilisées intelligemment ont retrouvé leur lettres de noblesse. Je ne vous parle pas du parallax qui a fini, comme une mauvaise herbe, à gagner tous les sites. Un peu de material design, un javascript qui sert le message. Bref, un peu de dynamisme dans une page trop statique, c’est toujours bien. Mais comme l’alcool, c’est à utiliser avec modération !

Une navigation qui met le client au centre de son message, c’est pas très nouveau mais vous nous croiriez si certains stratégies de communication n’avaient toujours pas intégrer cette notion ? Ca fait mal, hein !

Donc, oui, si votre site ressemble à s’y méprendre à une stand de foire, ne présentant que des produits, ne parlant que de lui, ne vantant que ses mérites, il est fort à parier qu’il vous faudra réfléchir une nouvelle façon d’aborder vos visiteurs.

Bref, tout ça pour dire que si vous avez déjà un site, ne vous reposez pas trop sur vos lauriers. Une remise en question de votre stratégie de communication digitale ne fait jamais de mal… surtout après quelques années.

 

Facebook, c’est gratuit… mais ce n’est pas à vous

Eh ouais, c’est dur à entendre mais c’est vrai. Le seul propriétaire de Facebook, c’est ce cher Zucky et ses acolytes. Vous n’êtes que locataires de l’espace qu’ils veulent bien vous laisser. Concrètement, ça signifie que vous restez tributaire des caprices des stratégies de développement des grands réseaux sociaux.

Intégrer une stratégie de social média, c’est bien. Ça devient même assez indispensable. Mais il ne faut pas oublier que ce n’est qu’un levier pour générer du trafic sur votre site ou augmenter votre visibilité.

 

La portée organique, la frayeur de tout community manager

Votre page Facebook possède un auditoire de 1000 abonnés ? Mazeltof ! Si vous ne mettez pas la main à la poche ou si vous n’avez pas un taux d’engagement qui frôle l’indécence, sachez qu’avec les taux de portées organiques de 2019, seuls 30 personnes verront vos publications. Famélique, isn’t it ?

Ce taux qui était de 30, voire 50% avant, se réduit comme peau de chagrin. Les marques sont constamment en train de s’adapter pour tenter de survivre à ces restrictions de visibilité gratuite.

Avec un site internet d’entreprise, vous aurez tout le loisir de maîtriser l’intégralité de ce qui y paraît, ce qui est présenté en priorité, de la mise en valeur de vos produits et supports média.

 

Pas de temps à perdre ? La refonte de site

La solution ? Ne pas tout miser sur une page Facebook. Vous l’aurez compris, avoir un compte social c’est bien, avoir un site, c’est mieux !

Le compte social devient essentiel mais il reste très chronophage si on veut qu’il reflète adéquatement le message, l’esprit, la philosophie de l’entreprise. Telle “La Bête”, il doit être nourri régulièrement pour ne pas voir tous ses efforts vains.

La refonte d’un site est certes un peu fastidieuse mais une fois réalisée, elle vous donne un coup de jeunesse pour quelques années. Il ne vous restera qu’à écrire quelques articles de blogs pour rafraîchir le contenu et le tour sera joué !

Et vous serez surpris des effets SEO qu’une cure de jouvence peut produire sur votre positionnement…

 

Et si on parlait rentabilité du site internet d’entreprise ?

 

Effectivement, le coût de production et de maintenance d’un site internet peut faire peur, surtout pour une TPE ou une startup. Attention aux prix trop attractifs, on ne vous mentira pas, un site bien fait et surtout adaptés à vos besoins, ça coûte un certain prix.

Parlons peu mais parlons bien. Rien de tel qu’un exemple pour vous illustrer notre propos :

Prenons un site vitrine de voyages avec fonctionnalités sur mesure vendu 5000 €. À cela s’ajouteront les frais de maintenance annuels d’environs 700 €.

Grâce à un bon suivi des données Google Analytics, vous savez que votre site génère 150 ventes par années pour un panier moyen de 2500 €.

Sortez vos cahiers :

Votre CA – les frais engendrés / les frais = le retour sur investissement

(150×2500) – (5000 + 700) / (5000 + 700) = 65%

En d’autres termes, pour 1 € investi dans votre site internet, il en générera 1,65 €.

Vous pouvez ranger vos cahiers, la leçon est terminée !

Petit conseil avant de partir

 

Ne livrez pas votre image à n’importe qui. La création d’un site internet est une étape stressante, laborieuse. Elle se doit d’être accompagnée par des spécialistes qui, en plus de maîtriser la technique, sauront vous guider et vous conseiller tout au long du projet.

N’hésitez pas à prendre le temps de discuter avec les chefs de projets, les directeurs techniques. Une refonte de site, c’est un partenariat à long terme. Le prix compte, mais les relations humaines aussi !

sources: https://hostingfacts.com / https://www.journaldunet.com


Mais peut-être avez-vous quelque chose à rajouter ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.